Comment calculer son taux d’endettement ?

0
229
Taux d'endettement calcul : quelle est la formule ?

Les établissements bancaires accordent une grande importance au taux d’endettement puisque ce dernier leur permet de contrôler que l’emprunteur est en mesure d’honorer les échéances de son prêt. Il ne doit pas aller au-delà d’un seuil donné au risque de voir son dossier être rejeté. Comment se réalise donc le calcul du taux d’endettement ? Comment ce dernier affecte-t-il la capacité d’emprunt ? Retrouvez les éléments de réponses dans cet article.

Qu’est-ce qu’un taux d’endettement ?

Concept appartenant au milieu bancaire, le taux d’endettement permet de savoir si un client peut contracter ou pas un emprunt. Il équivaut au rapport entre les charges mensuelles de ce dernier et son revenu mensuel. En effet, le revenu mensuel aide à solder les mensualités des prêts souscrits. De fait, lorsque le poids de ces charges est trop élevé en comparaison du revenu mensuel, il y a de forts risques que le client ne soit pas en mesure de rembourser les mensualités d’emprunt.

Le taux d’endettement se présente donc comme le pourcentage d’endettement maximal qu’on ne peut pas dépasser pendant un emprunt. Généralement, la limite à ne pas dépasser est de 33 % d’endettement. Mais ce taux peut monter à 35 % en fonction du profil du client, comme c’est le cas pour ceux qui travaillent dans la fonction publique. Pour calculer le taux d’endettement, il est possible d’utiliser des simulateurs de calcul en ligne ou encore une formule.

Comment réaliser le calcul du taux d’endettement ?

Comment réaliser le calcul du taux d’endettement ?

Le taux d’endettement équivaut à l’ensemble des dépenses sur les revenus mensuels multiplié par 100. Ces dépenses sont entre autres :

  • Crédit à la consommation ;
  • Crédit auto ;
  • Crédit immobilier ;
  • Etc.

Le taux affiche la marge possible pour réaliser un nouveau crédit immobilier. De fait, le calcul du taux d’endettement se présente comme la part importante des revenus qu’un client est en mesure d’accorder au remboursement de son emprunt dans le cadre de son projet immobilier. Concrètement, la formule à utiliser se présente comme suit :

Taux d’endettement = charge d’emprunt × 100/revenus nets.

À noter que la charge d’emprunt équivaut au prêt à souscrire + le montant des mensualités de prêts en cours.

En quoi le taux d’endettement influe-t-il sur la capacité d’emprunt ?

Le taux d’endettement est couramment utilisé quand il est question de mettre sur pied le capital total du budget nécessaire à l’acquisition d’un bien. De fait, avant de finaliser un marché de vente, il convient d’estimer sa force d’endettement pour déterminer la capacité d’emprunt. Il est aussi important de calculer la somme du prêt à obtenir. En effet, le taux d’endettement est perçu comme exact par la banque quand il est de l’ordre de 33 %, ce qui équivaut à 1/3 des revenus. Les organismes bancaires recourent à cet indice afin d’évaluer la solvabilité de leur client. Ce pourcentage englobe l’ensemble des charges de tous les crédits confondus.

Par ailleurs, lorsque le taux est élevé, les banques étudient en général la situation financière de la personne concernée. De fait, le taux effectif global maximum ne doit pas être au-delà de 33 %. De cette manière, la demande ne risque pas d’être rejetée, particulièrement lorsque le profil de l’emprunteur est considéré comme peu fiable par les établissements bancaires. Pour terminer, il est conseillé d’éviter le surendettement et de recourir à un rachat de crédit immobilier.

Les critères essentiels pour bien calculer un taux d’endettement

On vient de le voir, le taux d’endettement est assez simple à calculer. Néanmoins, pour gagner du temps dans ses calculs, il est capital de prendre en considération certains critères. Dans un premier temps, il est très important de faire la liste des revenus et des charges disponibles. A noter que si votre demande est conjointe, il faudra lister également les revenus et les charges du co-emprunteur. Pour éviter les mauvaises surprises, calculez ces montants mensuellement. Mais par où commencer ? Focus sur les astuces pour répondre à la question : comment calculer son taux d’endettement ?

Les revenus

En dépit de certaines idées reçues, la liste des revenus comprend divers éléments. On considère comme revenus, les éléments suivants :

  • Les salaires nets
  • Les primes contractuelles et 13ème mois
  • Les commissions perçues liées à l’ancienneté au travail
  • Les revenus professionnels non salariés
  • Allocation retraite, handicap, logement
  • Les pensions alimentaires
  • Allocations familiales

Pour être complet, il faut rappeler que les primes exceptionnelles non contractuelles ainsi que les indemnités professionnelles pour accident ou maladie ne rentrent pas dans ce décompte.

Les charges

Pour les charges, le calcul et le décompte se font différemment. On parle ici de charges fixes. Comprenez par là, des sommes précises prélevées chaque mois. On considère comme charges, les éléments suivants.

  • Les mensualités du prêt sollicité
  • Toutes les dettes hypothétiques
  • Les loyers payés si vous êtes locataire
  • Les pensions alimentaires
  • Les factures d’électricité, eau, gaz, 
  • Les impôts sur le revenu
  • La taxe foncière
  • La taxe d’habitation

Lorsqu’on parle de dettes hypothétiques, on fait référence à tous les crédits en cours. Du Crédit auto au crédit à la consommation en passant par les prêts personnels ou à taux zéro aux crédits renouvelables, la liste est longue. Soyez vigilant.

Pourquoi utiliser un simulateur ?

Vos listes sont prêtes. Vos montants sont calculés. Il ne vous reste plus qu’à calculer le fameux taux d’endettement. Afin de faciliter ce calcul, on vous suggère de passer par l’étape simulateur. Si cet outil commence à gagner du terrain dans l’Hexagone, c’est surtout pour son côté intuitif. Il suffit de renseigner les champs indiqués pour arriver à l’étape cruciale du calcul. Dans la foulée, le résultat tombe et vous avez enfin votre taux d’endettement.

Malgré certains clichés, tous les établissements bancaires sont différents. Dans le cas d’un demande de prêt ou d’un rachat de crédit, toutes les banques ne proposent pas les mêmes services. Il faut donc prendre le temps de faire un comparatif sur les offres disponibles sur le marché.

Articles similaires

5/5 - (1 vote)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici